Théo Plantier – Cybersécurité : protéger les données stratégiques

Théo Plantier, CEO d’Oversoc, qui nous donne les bonnes pratiques pour sécuriser vos données stratégiques.

Qui dit intelligence artificielle dit souvent données sensibles qui nécessitent d’être défendues. « La cybersécurité peut paraître très contraignante parce que les gens ont l’impression qu’on vient leur mettre des bâtons dans les roues » déplore Théo. « En réalité, on protège ce qui a de la valeur. Si vous travaillez 10 ans sur un projet de recherche, vous n’avez pas envie que n’importe qui puisse venir copier et exfiltrer les données. »

Dans le cadre de projets d’intelligence artificielle, il existe trois principaux profils de cyberattaquants. Les premiers souhaitent simplement copier la donnée et s’exfiltrer afin de la revendre; les deuxièmes paralysent l’accès aux données afin d’obtenir une rançon; les troisièmes enfin mènent des attaques pernicieuses en modifiant la donnée afin de rendre les travaux de R&D inopérants. Les dommages pour l’entreprise peuvent être considérables.

La reprise en main de l’entreprise sur son capital de données passe par une cartographie afin d’identifier où sont stockées physiquement les données et leur niveau de vulnérabilité. Théo alerte les entreprises : « Lorsque les données sont stockées chez un prestataire cloud extérieur, vérifiez que vos données souveraines restent stockées en France et en Europe, et non sur un cloud américain. Les données sont toujours stockées physiquement quelque part. » Imaginer le pire scénario permet bien souvent d’identifier ce qui mérite d’être protégé en priorité afin de garantir le bon fonctionnement de l’entreprise en cas d’attaque.

Bonne écoute !

Merci à Vincent Béhague pour sa participation.

Les Carnets de l’IA est un podcast proposé par la Cité de l’IA.

A écouter également

L’Université des Entrepreneurs
revient le 4 juillet prochain à la Cité des Échanges